Partagez
Voir le sujet précédentAller en basVoir le sujet suivant
avatar
Dark Inquisitor
Inquisitor of the Force
Inquisitor of the Force
Masculin Nombre de messages : 8716
Age : 42
Jeu(x) du moment : Warframe (PC) / Elite Dangerous (PC) / Shadow of Mordor (PC) / Robo Recall (PC VR) / Just Cause 3 (PS4)
Date d'inscription : 23/01/2007
http://www.dark-inquisitor.com/darkinquisitor.htm

The Crew - Wild Run

le Mar 12 Avr 2016 - 13:23
Once again, je me rends compte qu'il n'existe pas de sujet sur ce jeu que je suis potentiellement le seul à jouer ici, une fois n'est pas coutume (certains ont leurs jeux jap Vita obscure, j'ai les miens). Après 36h de jeu sur le jeu principal et son extension Wild Run, en voici un aperçu (tous les screens ci-dessous sont perso).

Offrant LA carte Open World qui met tout le monde d'accord avec ses environ 4900 km² (soit environ 140kms de long x 35kms de haut), le jeu nous offre rien de moins que l'intégralité des USA, à une échelle réduite bien entendu. Contrairement à d'autres jeux qui accélèrent le temps la nuit pour réduire cette dernière (les joueurs préfèrent jouer de jour), The Crew a fait l'étrange choix d'avoir l'aube à 3h du mat, et le crépuscule à 22h (avec en gros 1h de transition dans les deux cas). Admettons.


A noter que depuis l'ajout de l'extension Wild Run, le jeu ajoute aussi une météo dynamique avec du crachin, de la gros pluie et de la neige. De quoi contenter ceux qui déploraient l'absence de ces effets toujours sympa et plutôt bien rendu. Le jeu a bénéficié également d'un gros lifting graphique qui, s'il n'en fait pas le plus beau du genre (derrière un Forza par exemple), lui permet de rattraper un retard un peu triste à l'époque. A pondérer bien sûr avec la surface de jeu qui permet d'aller absolument partout où l'on veut et donc de faire du off-road sur l'intégralité de la carte.

L'histoire principale ressemble hélas à beaucoup d'autres. Envie de vengeance au départ, accusé à tord, utilisé comme agent infiltré, on fera tout pour retrouver le méchant de l'histoire et l'envoyer en taule... ou lui mettre une balle dans la tête qui sait. Rien de fou, c'est un jeu de voiture après tout, c'est donc juste un prétexte à nous faire visiter une grande partie de la carte et des lieux emblématiques des USA.


A choisir, j'aurais quand même préféré (comme toujours), créer mon avatar et pouvoir le personnaliser, plutôt que me taper un barbue dont le charisme m'est totalement étranger. Le pendant RPG du jeu étant focalisé à fond sur les véhicules, ce qui fait bien entendu sens. En progressant dans les missions et défis, on gagne de l'argent, des pièces mécaniques, et des points de compétences à répartir chez nos alliés qui attendent bien gentiment dans notre garage principal. On peut bien entendu customiser (ou pimper si vous préférez) sa voiture ou sa moto, puisque Wild Run ajoute (enfin) les motos en plus des Monster Truck, des Dragsters et des voitures de drift.

Je déplore par contre le très maigre choix côté moto puisqu'il n'existe qu'un seul custom "moderne" qui n'est autre que l'Indian Scout Sixty. Même si cette bécane est plutôt jolie et correspond à mes goûts, Harley Davidson manque donc à l'appel, ce qui reste dommage dans un jeu se déroulant aux USA. Et même du côté Indian, un seul modèle, ça reste quand même très léger. On va faire avec ma foi.


Pour la conduite, tout dépend de ce que vous cherchez. Je me suis mis en mode hardcore, sans aucune aide et le côté arcade du jeu n'est pas pour me déplaire. Si le comportement est parfois étrange en off-road selon les véhicules (j'ai du mal à croire qu'une moto KTM ça soit aussi détestable à conduire), ça glisse plutôt bien sur les routes. Du coup je cruise en solo pépère, explorant la carte vu que j'ai terminé l'histoire principale, participant parfois au "Summit" (un event spécial de Wild Run, qui combine des qualifications et plusieurs épreuves), et jouant ponctuellement avec les autres joueurs croisés ça et là.

Au final, c'est exactement le genre de jeu de caisse auquel j'aime jouer de nos jours. Les circuits ? Ils y sont dans The Crew (Laguna Seca and Co). La liberté totale ? Elle y est. Le online ? Il y est ... et c'est même LE point faible du jeu puisqu'il faut jouer connecté impérativement, comme de plus en plus de jeux (Destiny, The Division,...). Pour le reste, c'est du tout bon pour ma part.
Voir le sujet précédentRevenir en hautVoir le sujet suivant
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum